Suivez-nous sur les médias sociaux

Accueil du portail › PLFR 2013 : rendre les financements export toujours plus compétitifs

PLFR 2013 : rendre les financements export toujours plus compétitifs - 13/11/2013

PLFR 2013 : rendre les financements export toujours plus compétitifs

Pierre Moscovici a présenté mercredi 13 novembre en Conseil des ministres le projet de loi de finances rectificative (PLFR) 2013. Il comporte notamment trois dispositions venant compléter les mesures déjà prises depuis plus d’un an. Elles permettent de poursuivre la mise à niveau des outils de soutien financier à l'export.

 

 

 

 

 

Un triple objectif

  • Abaisser le coût des financements exports pour améliorer la compétitivité des entreprises. Pour ce faire, le Gouvernement a mis en place une « garantie de refinancement » dans le cadre de la LFR 2012 qui vise à diminuer le coût des crédits à l’exportation en facilitant l’accès à la liquidité auprès d’investisseurs privés. L’Inspection générale des finances (IGF) travaille également sur la pérennisation d’un schéma de liquidités au bénéfice des ETI et PME de croissance. Son rapport est attendu d’ici la fin du mois de novembre ;
  • Démocratiser les financements exports au bénéfice des ETI et PME de croissance. Le label Bpifrance export a été créé en mai 2013. Parmi les changements apportés : une simplification des dispositifs qui existaient jusqu’à présent, la création de nouveaux outils tels que le Prêt de Développement Export destiné à soutenir la trésorerie des entreprises exportatrices (plus de 50 prêts pour près de 30 millions d'euros ont déjà été octroyés), ou encore la mise en place de chargés de mission Coface et UBIFRANCE au sein des directions régionales de bpifrance…
  • Continuer à soutenir les grands contrats. Lors du PLFR 2012, le Gouvernement avait pris des dispositions en faveur du secteur aéronautique en étendant à tous les aéronefs les dispositions existant jusqu’alors que pour Airbus. Cette réforme a permis une amélioration équivalente à un gain de compétitivité en termes de prix d’environ 5%.

 Les trois nouvelles mesures du PLFR 2013

  1. Continuer à améliorer le coût des crédits exports en augmentant le périmètre d'utilisation de la « garantie de refinancement ». L’objectif recherché est de diminuer le coût des crédits export de l’ordre de 20 à 50 points de base lorsque cette garantie de refinancement est utilisée, et de faciliter l’accès à la liquidité en euro et en dollar. En savoir + sur cette mesure ;
  2. Améliorer le dispositif de couverture des chantiers navals dans la période de construction des bateaux. C’est un point essentiel dans la mesure où le financement de la construction est souvent un point très difficile pour les chantiers français compte tenu des montants en jeu (parfois supérieur à 600 millions d'euros) et de la durée de construction (pouvant être supérieure à 3 ans). En savoir + sur cette mesure ;
  3. Soutenir le commerce courant en établissant une base juridique permettant à l'Etat de se substituer aux assureurs crédits privés en cas de défaillance de marché sur certains pays. Le texte présenté en loi de finances permettra de disposer d’un outil mobilisable rapidement. En savoir + sur cette mesure

 

Lire aussi

Internationalisation des entreprises : lancement de bpifrance export - 22/05/2013

 

Haut de page

© Ministère du commerce extérieur 2012