Suivez-nous sur les médias sociaux

Accueil du portail › Un partenariat Etat-Régions pour redresser le commerce extérieur

Un partenariat Etat-Régions pour redresser le commerce extérieur - 19/09/2012

La ministre du commerce extérieur et les présidentes et présidents de Région se sont réunis, le 18 septembre. Ils ont confirmé leur volonté d’agir ensemble pour atteindre l’objectif national de résorber le déficit du commerce extérieur hors énergie, en cinq ans.

Nicole Bricq présentera au mois d’octobre une stratégie qui définira le cadre national de l’action de redressement engagée et couplera notamment l’offre commerciale française avec des priorités géographiques. La bonne coordination avec les stratégies régionales est nécessaire pour parvenir à des résultats rapides.

 

Conformément aux engagements pris le 12 septembre lors de la réunion avec le Président de la République, Nicole Bricq sait pouvoir compter sur les Régions, qui connaissent avec précision leur tissu industriel, leurs PME et leurs Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI), et reconnaît les Régions comme les pilotes de l’export dans leurs territoires.

Les bases du futur partenariat

  • Dans le prolongement de leur stratégie de développement économique et d’innovation, les Régions développeront, d’ici le 31 mars 2013, des plans régionaux pour l’internationalisation des entreprises. Ils fixeront des objectifs et des actions associés et organiseront sur leur territoire le dispositif d’appui à l’export, en associant l’ensemble des acteurs concernés (Banque Publique d’Investissement incluant le réseau régional d’Ubifrance, CCI, pôles de compétitivité).
  • L’Etat et les Régions s’engagent à faire progresser durablement de 10 000 le nombre de PME/ETI exportatrices à l’horizon de trois ans, en se focalisant notamment sur les entreprises innovantes, et à travailler à l’accroissement du chiffre d’affaires export des entreprises déjà présentes à l’international, au premier rang desquels les ETI.
  • La prise en compte de la dimension internationale dans la dynamique de la BPI est un atout au service des objectifs définis par le Premier ministre. En complément d’une offre de financement, les entreprises dans les régions bénéficieront du conseil d’un développeur de l’international.
  • L’Etat et les Régions, en lien avec les autres partenaires de l’export, travailleront sur l’optimisation de la présence française à l’étranger. Des complémentarités seront développées entre les implantations régionales et le réseau d’Ubifrance à l’étranger. Cette nouvelle dynamique se traduira par une présence plus large des régions au Conseil d’administration de l’agence.
  • L’Etat et les Régions proposeront aux autres partenaires de revoir le cadre national et la Charte nationale de l’export sur la base de ces nouvelles orientations. En lien avec les autres acteurs locaux, les régions prendront, si elles le souhaitent l’initiative de modifier les conventions régionales de l’export.

 

Haut de page

© Ministère du commerce extérieur 2012