Suivez-nous sur les médias sociaux

Accueil du portail › Légère réduction du déficit du commerce extérieur français

Légère réduction du déficit du commerce extérieur français - 12/12/2012

globe

Pour le troisième mois consécutif en octobre, le commerce extérieur de la France a enregistré une légère amélioration. Le déficit commercial s'est réduit, grâce notamment à la hausse de l'excédent agricole et aux bonnes performances de la pharmacie et de la chimie.

 

 

 

 

 

 

 

Troisième réduction mensuelle consécutive du déficit commercial

Avec 37,8 milliards d'euros d'exportations et 42,5 milliards d'euros d'importations, le solde du commerce extérieur français a atteint, en octobre, - 4,7 milliards d'euros.
Ce déficit est en léger recul par rapport au mois de septembre, quand il s'élevait à - 5 milliards d'euros. Il est en baisse de 12 % sur les dix premiers mois de l'année comparé à la même période l'année dernière, et ce malgré un alourdissement de 5 milliards d'euros de la facture énergétique.

A l'annonce de ces résultats, Nicole Bricq a estimé qu'il importait « dorénavant d'inscrire ce léger mieux dans la durée, de l'amplifier aussi ». Pour cela, la ministre du commerce extérieur mise sur les quatre familles de produits dont elle a fait ses priorités, annoncées le 3 décembre : « mieux se nourrir », « mieux se soigner », « mieux vivre en ville », et « mieux communiquer ».

Les chiffres clés du commerce extérieur de la France en octobre 2012

  • 37,782 milliards d'euros d'exportations
  • 42,467 milliards d'euros d'importations
  • - 4,685 milliards d'euros de solde commercial

Les exportations industrielles redémarrent

L'amélioration du commerce extérieur en octobre s'explique par la hausse de l'excédent agricole, mais aussi par les bonnes performances de la pharmacie et de la chimie. Les exportations de produits pharmaceutiques se sont stabilisées à leur plus haut niveau et dans la plupart des branches industrielles, à l'exception de l'automobile, les ventes sont en hausse.

Le redressement des performances françaises touche surtout les pays européens et l'Amérique du Nord. Le déficit commercial de la France avec l'Union européenne s'est ainsi réduit d'un milliard d'euros le mois dernier, à -2,9 milliards d'euros.

Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur

« Il ne faut céder à aucun triomphalisme. Il importe dorénavant d'inscrire ce léger mieux dans la durée, de l'amplifier aussi. Je retiens toutefois que les secteurs porteurs, agriculture et pharmacie, figurent au sein des quatre familles de produits dont j'ai fait mes priorités. Ces quatre familles, mieux se nourrir, mieux se soigner, mieux vivre en ville et mieux communiquer, nous permettront de répondre aux besoins futurs des populations des pays porteurs sur lesquels j'ai décidé de cibler l'action de la France. »

 Article associé :

Coupler l'offre française avec la demande des pays -03/12/2012

Haut de page

© Ministère du commerce extérieur 2012